RENCONTRER LES PARTENAIRES

CIRCUSOL réunit 15 partenaires de 7 pays différents. Le consortium est composé de 5 centres de recherche et universités, de 9 acteurs industriels issus des chaînes de valeur du photovoltaïque et des batteries, et d’un cabinet de conseil. Le projet est coordonné par VITO (Institut flamand de recherche technologique).

Flemish Institute for Technological Research  (VITO)

VITO est une organisation de recherche et de technologie indépendante dans les domaines des « cleantech » (abréviation de clean technology) et du développement durable. Elle contribue à l’élaboration de solutions pour les grands défis sociétaux d’aujourd’hui. VITO compte plus de 800 employés hautement qualifiés qui travaillent sur des projets internationaux.

Cette organisation allie durabilité et transition dans ses programmes de recherche et s’engage à maximiser la valorisation des résultats de recherche. Ses cinq domaines de recherche principaux sont les matériaux durables, l’énergie durable, la chimie durable, l’utilisation durable de la terre et la santé préventive. VITO est le coordinateur du projet et dirige le groupe de travail « Co-création de modèle économique circulaire. » VITO contribue à l’élaboration de protocoles de certification de batteries et d’un outil de feedback des utilisateurs d’énergie.

 

Université de Lund (IIIEE)

L’Université de Lund est l’Institut international d’économie industrielle et environnementale (IIIEE). Fondé en 1994, l’IIIEE a commencé par relever des défis environnementaux et industriels complexes dans le domaine de l’économie industrielle et environnementale. Aujourd’hui, l’IIIEE a pour vision de faire avancer les stratégies de solutions durables grâce à une recherche interdisciplinaire de pointe, un enseignement novateur de grande qualité, une communication efficace et des partenariats solides.

L’IIIEE fait progresser la connaissance sur la transition vers des économies pauvres en carbones et économes en ressources. La mission d’IIIEE est de promouvoir les solutions durables attendues par les pouvoir publics et les entreprises – aux niveaux international, national et local. L’IIIEE évalue les processus de gouvernance et de gestion, les instruments de politique et les modèles économiques et en explorant les visions et les scénarios d’un avenir durable.

L’IIIEE dirigera le WP5 sur la diffusion, l’exploitation et la communication. Il contribuera aux travaux du WP1 sur l’analyse et la simulation des écosystèmes et du WP2 sur la co-création de modèles commerciaux circulaires. Ses principales contributions au projet incluent la modélisation circulaire et la méthodologie de co-création, la mise en place d’expériences commerciales et la diffusion des méthodologies CIRCUSOL.

 

Haute école spécialisée bernoise, école d’ingénieurs (BUAS)

La BUAS est la plus grande université d’état pour la recherche appliquée, qui propose un large éventail de conférences et d’activités R&D. BUAS mène des projets de recherche en collaboration avec l’industrie et les administrations publiques et joue un rôle clé dans plusieurs projets de recherche européens, par exemple, avec un financement Horizon 2020, Forwarder 2020, CPaaS.io (coordinateur), ou encore CANVAS. L’interaction des divers éléments de la BUAS aboutit à des solutions axées sur le marché dans les domaines de la recherche, du conseil, de l’encadrement et du coaching, de l’évaluation, de la préparation des études, de la formation, et de l’éducation. BUAS fournit des solutions innovantes et de qualité, permettant aux petites et grandes entreprises de gagner un avantage concurrentiel.

BUAS dirige le groupe de travail « Analyse et simulation d’écosystème. » BUAS contribue à CIRCUSOL avec l’analyse des écosystèmes, le modèle de simulation du système, l’analyse des politiques et le développement de la plateforme TIC de bases de données.

 

L’Institut de microélectronique et composants (IMEC)

IMEC est l’un des plus grands centres de R&D indépendants au monde dans le domaine de la nanoélectronique. Le département Silicium PV se concentre sur les cellules et modules solaires à base de plaquettes c-Si et travaille à l’amélioration de l’efficacité, de la fabrication industrielle, de la recyclabilité et de la réduction des coûts de quelques technologies PV avancées pour la prochaine décennie.

IMEC a acquis une très grande expérience sur de nombreux types de cellules et de modules solaires depuis sa fondation en 1984. Ces dernières années, la recherche s’est également concentrée sur le recyclage des modules en fin de vie via le projet Horizon 2020 Cabriss et sur la fiabilité des différentes technologies PV.

Dans le cadre du projet CIRCUSOL, lMEC contribue principalement aux aspects techniques de ces technologies. IMEC dirige également l’élaboration de protocoles d’étiquetage et de certification pour les modules photovoltaïques de seconde-vie, contribue à l’analyse des coûts et des fonctionnalités, ainsi qu’à la conception de solutions techniques de circularité pour les modules PV.

 

UAB SOLI TEK R&D (SOLITEK)

SOLITEK est une société de industrielle fondée en 2009 visant à mettre en place des lignes de production destinées à la fabrication de cellules solaires multicristallines et de modules bi-verres. La capacité annuelle des cellules et modules PV est de 70 MW. L’entreprise a reçu le prix InterSolar en 2014. SOLITEK coopère étroitement avec les principaux fabricants de systèmes photovoltaïques et les instituts de recherche pour développer de nouveaux produits. SOLITEK représente les fabricants de panneaux photovoltaïques au sein du consortium. Elle dirige la conception et le design des PV et fournit des données pour d’autres tâches circulaires de la chaîne d’approvisionnement telles que la base de données des actifs.

 

Société Nouvelle d’Affinage des Métaux (SNAM)

SNAM est une entreprise française de recyclage disposant des autorisations légales pour traiter les piles NiCd, NiMH, Li-Ion et alcalines. SNAM traite également les déchets de production. Les exigences progressives en matière de collecte de déchets et les normes environnementales permettent à la SNAM de poursuivre ses ambitions pour le développement de ses performances économiques et environnementales. Plus récemment, elle a développé une expertise dans la production et la vente de systèmes de batteries fabriqués à partir de matériaux recyclés, dans le but de répondre aux besoins du marché dans le domaine des énergies renouvelables fixes.

Les rôles principaux de la SNAM dans le projet sont de fournir des véhicules électriques à batteries remises à neuf, d’analyser les coûts d’application de batteries de seconde-vie, et d’aider le CEA à élaborer un protocole d’étiquetage et de certification.

 

Le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA)

Le CEA est un organisme public créé en octobre 1945, leader de la recherche, du développement et de l’innovation. Il est actif dans quatre domaines principaux : les énergies à faibles émissions de carbone, la défense et la sécurité, les technologies de l’information et les technologies de la santé. Dans chacun de ces domaines, le CEA entretient une interdisciplinarité entre ’ingénieurs et chercheurs, en s’appuyant sur les synergies entre recherche fondamentale et recherche technologique.

Le CEA participera au projet par l’intermédiaire de son Institut Liten, consacré aux technologies de l’énergie propre et aux matériaux avancés. Le CEA Liten réalise des activités R&D pour le compte de partenaires industriels appartenant à un large éventail de segments de marché : l’énergie, le transport terrestre, l’aérospatiale, la construction, l’ingénierie civile, l’environnement et l’informatique, entre autres.

Le CEA dirige le groupe de travail « Développement de la chaîne d’approvisionnement circulaire » du projet. Le CEA supervise l’élaboration de protocoles d’étiquetage et de certification pour les batteries de seconde-vie  et participe à des activités de démonstration relatives aux batteries de seconde-vie.

 

Ecopower CVBA

ECOPOWER a été fondée en 1992 en tant que société coopérative de droit belge. L’organisation a trois objectifs principaux : investir dans les énergies renouvelables, fournir de l’électricité 100% verte à ses coopératives membres et promouvoir l’utilisation rationnelle de l’énergie, les énergies renouvelables et le modèle d’entreprise coopérative en général. A la fin de 2016, Ecopower était une coopérative de citoyens comptant plus de 50 000 membres, près de 200 000 parts et 45 000 clients. Ce dernier chiffre correspond à environ 1,5% du marché des ménages flamands.

ECOPOWER mène le groupe de travail « Grands démonstrateurs » et dirige Demo REScoop PV. Elle joue égalementun rôle clé dans l’évaluation et la planification du potentiel de réplication, via son réseau REScoop.eu.

 

Cycle PV AISBL

Il s’agit d’une organisation à but non lucratif basée sur ses membres, PV CYCLE propose des services de gestion des dechets collectifs et sur mesure et de conformité légale aux entreprises et aux détenteurs de déchets du monde entier. Fondée en 2007 par et pour l’industrie photovoltaïque, PV CYCLE comprend aujourd’hui une large gamme d’équipements électriques et électroniques, de batteries, d’emballages et de déchets industriels.

PV CYCLE contribue en tant que facilitateur du secteur du recyclage et de la gestion des déchets et en tant qu’expert en matière d’organisation de la collecte et de l’expédition des panneaux PV. Elle fournit des modules PV de seconde-vie  pour les tests et les démonstrations. Elle contribuera également à la diffusion des résultats du projet auprès des décideurs politiques.

 

BKW Energy AG (BKW)

BKW est un producteur et distributeur d’électricité ainsi qu’un gestionnaire de réseau de distribution. Il propose désormais également ses services aux secteurs de l’ingénierie d’infrastructures et des fournisseurs de services. Ses activités couvrent une grande partie de la chaîne de valeur liée à l’énergie. C’est la raison pour laquelle BKW a identifié le potentiel d’une intégration de la photovoltaïque en toiture qui soit synchronisée et à grande échelle dans le système électrique plus rapidement que les entreprises moins intégrées.

BKW dirige Demo Scaling PSS et partage son expertise avec Demo Waasland et REScoop PV.

 

Futech BVBA (FUTECH)

Futech est une organisation dédiée à l’installation d’équipements photovoltaïques. La société, basée en Belgique, se distingue des autres installateurs photovoltaïques du marché par son approche technique. L’entreprise ne se limite pas à installer des panneaux solaires sur les toits mais aborde chaque concept dans son ensemble. Depuis la création de la société en 2008, Futech a installé plus de 15 000 installations photovoltaïques, soit une puissance installée supérieure à 120 MW.

 

SunCrafter

SunCrafter est une entreprise familiale de technologies propres, située à Berlin. L'expertise de SunCrafter est basée sur ses nombreuses années d'expérience dans la maintenance solaire ainsi que dans la construction de stations de recharge et de générateurs solaires hors réseau à des fins diverses, allant des systèmes solaires domestiques pour les communautés rurales aux stations de recharge téléphoniques pour les événements en Europe.

La technologie unique d'upcycling de SunCrafter transforme les panneaux photovoltaïques hors service en puissants générateurs solaires plug & play de basse tension, rendant l'accès à l'énergie propre disponible partout où il existe un besoin/où cela est nécessaire. (both are fine)

La tâche de SunCrafter dans le contexte de Circusol est de démontrer la viabilité économique et environnementale des PV de seconde vie en intégrant des bornes de recharge solaire décentralisées hors réseau dans les paysages urbains, ouvrant ainsi une nouvelle voie plus propre pour alimenter la mobilité électrique et les infrastructures des villes intelligentes.

 

Daidalos Peutz Bouwfysisch Ingenieursbureau BVBA (DAIDALOS)

DAIDALOS est un groupe indépendant de consultants. Ils sont spécialisés dans un grand nombre de domaines liés à la conception et à la construction de tous types de développements architecturaux ou industriels tels que : l’acoustique, la physique des bâtiments et la conception urbaine, le contrôle du bruit et les technologies environnementales, la sécurité incendie, la durabilité et l’optimisation des conditions de travail.

Daidalos dirige le démonstrateur Waasland et représente l’utilisateur final (résidentiel) du consortium.

 

Zabala Innovation Consulting

Zabala est une PME espagnole qui possède une vaste expérience dans l’assistance en gestion d’activités de recherche et de développement technologique et d’innovation, ainsi que dans les projets et activités de transfert de technologie.. Dans le cadre de ses services, Zabala est spécialisée dans la fourniture de services aux administrations publiques pour la définition de nouveaux outils d’innovation et d’appui à l’exploitation des résultats de la R&D dans les projets régionaux, nationaux et européens. Depuis 2006, Zabala est le coordinateur du secrétariat de la plateforme technologique européenne, ETIP SNET (European Technology & Innovation Platform Smart Networks for Energy Transition).

Au sein du projet, Zabala dirige les activités de communication en coopération avec l’IIIEE et fournit son soutien au coordinateur du projet, VITO. En outre, Zabala fournira un accompagnement dans le développement de modèles économiques.

 

Loser Chemie GmbH

Loser Chemie est une société qui développe et distribue une gamme de produits innovants et respectueux de l’environnement, destinés à de nombreuses industries, notamment le traitement des eaux usées, le textile, le papier, le cuir et le recyclage des métaux rares. L’entreprise améliore ses produits grace à une gamme complète de services incluant la recherche et développement, le pilotage, le transfert de technologie et la gestion de la durabilité. En 2016, Loser Chemie a été récompensée par le IQ Innovation Award 2016 et par le Environmental Award of Saxony en 2015. Loser Chemie travaille au recyclage des métaux de valeur ayant une importance stratégique dans les déchets High Tech et Green Tech et possède une expérience dans l’extraction hydrométallurgique des couches de semi-conducteurs et dans la construction d’installations pilotes. Loser Chemie représente le recycleur de PV dans le consortium. Il s’agit d’un partenaire clé dans la conception de la circularité et fournira des informations en tant qu ’utilisateurs potentiels pour la plateforme TIC de la base de données. Il contribuera également au développement d’un modèle de simulation de système avec une connaissance de / un réseau établi dans l’industrie photovoltaïque allemande.